Soigner son alimentation

Pour certains d’entre vous, l’arrivée à l’université correspond aussi à la vie hors du foyer familial.

Dorénavant, vous devrez faire vos courses et malgré un budget parfois limité, il est de votre responsabilité de vous nourrir de façon équilibrée afin de rester en bonne santé et de nourrir votre cerveau.

Pensez-y : Manger varié c’est bien nourrir votre corps et votre cerveau. C’est aussi vieillir moins vite, apprendre mieux, travailler plus efficacement, être de meilleure humeur et résister mieux aux divers stress de votre environnement.

Conseils pour faire vos courses et manger sainement

  • Faites vos courses: Il s’agit maintenant de faire vos courses, tout seul, et d’acheter les bons produits (qui ne sont pas forcément les plus chers). Avant de vous rendre dans le magasin, pensez à préparer une liste et faites vos courses, si possible, le ventre plein, ça vous évitera d’acheter de façon compulsive des aliments dont vous n’aurez pas besoin. Préférez les produits sans marques, pensez à vérifier le poids au kilo et comparez. Méfiez-vous des promotions qui font acheter plus et dépenser plus.
  • Achetez des produits frais et de saison et évitez à tout prix les plats pré-cuisinés qui sont coûteux et mauvais pour votre santé.
  • Préparez vos repas : Le passage à la vie estudiantine peut être une opportunité d’apprendre à cuisiner. Cette activité vous permettra à la fois de vous offrir un moment de détente, seul ou avec vos colocataires, et de faire des économies.

Règles

1) Veillez à avoir 3 repas équilibrés quotidiens et évitez de grignoter entre deux:

  • Le matin, prenez le temps de petit-déjeuner correctement avant de partir aux cours. Après une nuit de jeûne, il est important de nourrir votre cerveau afin d’être au mieux de votre force intellectuelle pour entamer votre journée de cours.
  • A la pause de midi, sur le campus, des micro-ondes sont à votre disposition dans presque toutes les cafétérias pour réchauffer les plats que vous aurez préparés la veille. Si votre budget vous le permet, les restaurateurs vous proposent des menus « fourchette verte » qui vous garantissent un repas parfaitement équilibré.
  • Le soir, c’est à vous également de vous soucier de votre repas. Rappelez-vous que cuisiner peut être considéré comme un moment de détente agréable. Vous pouvez d’ailleurs cuisiner en quantité suffisante afin d’avoir de l’avance pour les repas suivants (par exemple faire du riz pour 2 jours et ne changer que la garniture le lendemain, …).

 
2) Vos repas doivent être variés et adaptés à vos besoins:

La pyramide alimentaire vous donnera les recommandations nécessaires à une alimentation saine.

  • Boissons : consommez des boissons non-sucrées abondamment tout au long de la journée (minimum 1.5 l par jour)
  • Fruits et légumes : il est recommandé d’en manger 5 portions quotidiennement. Préférez des fruits et des légumes de saisons qui vous apporteront vitamines, antioxydants et fibres et vous aideront à réguler votre transit intestinal
  • Céréales complètes (pain, pâtes, riz, pomme de terre, maïs) et légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots) : vous devriez en consommer à chaque repas principal. Ces produits sont fournisseurs d’énergie de qualité, de vitamines et de sels minéraux.
  • Lait, produits laitiers, viande poisson et œufs : ces aliments vous donnent l’apport en calcium et en protéine nécessaire, vous devriez en manger quotidiennement en suffisance. Préférez les sources de protéines peu grasses comme les poissons ou les légumineuses.
  • Matières grasses (beurre, huile, crème) : Comptez une cuillère à soupe par repas au maximum. C’est une source d’énergie, de vitamine et d’acides gras essentiels.
  • Produits sucrés et gras (gâteaux, chocolats, bonbons) : Ils n’apportent rien d’indispensable et sont souvent chers. Vous devriez les consommer avec modération, juste pour le plaisir.