Consultation médicale

Le point de vue d’un médecin psychiatre

L’échec académique, même s’il est diffcile à vivre sur le moment, représente le plus souvent un accident de parcours dans la trajectoire d’un étudiant.

Il donne néanmoins fréquemment lieu à des réactions émotionnelles aiguës qui vont d’un sentiment de révolte ou de tristesse à des manifestations d’anxiété accompagnées, le cas échéant, de troubles du sommeil ou de l’appétit. Ces difficultés sont en général passagères et se résolvent d’elles-mêmes.

Si elles persistent au delà de quelques semaines ou deviennent trop envahissantes, le recours à un soutien spécialisé peut se révéler utile. Des entretiens psychothérapiques peuvent permettre de comprendre comment l’échec s’inscrit dans le trajet existentiel de l’étudiant, quelles résonances affectives il a peut-être induites. Par ailleurs, le contact avec un psychothérapeute permet parfois de déceler des problèmes psychologiques ou psychiatriques, dépression par exemple, méconnus jusque là et susceptibles d’avoir joué un rôle dans l’échec.

Consultation psychothérapique 
Service des Affaires Estudiantines – EPFL