Se préparer aux examens

Remarques autour de la préparation des examens

A côté des mesures d’hygiène de vie habituelle, voici quelques remarques:

En période d’examens on est tenté parfois d’améliorer ses performances et son bien-être en recourant à diverses substances:

  • les médicaments tels que tranquillisants, somnifères ou stimulants: l’automédication dans ce cas n’est pas sans risque et ne devrait être prise que sous strict contrôle médical. Certaines substances consommées régulièrement peuvent entraîner des problèmes d’accoutumance.
     
  • des produits vitaminés: ce sont en principe des produits qui n’ont pas d’effet négatif à moins d’en abuser de manière significative.
     
  • des psychostimulants (caféine, tabac etc.): l’augmentation de la consommation de telles substances psychostimulantes pour palier les effets du stress dus à l’examen peut amener des perturbations des rythmes physiologiques naturels de l’organisme (troubles du sommeil, par exemple) et avoir un effet opposé à celui qui est recherché.

Rappelons que les difficultés psychologiques qui surviennent autour d’un examen peuvent être le signe révélateur de difficultés personnelles sous-jacentes. En parler, même de manière ponctuelle, permet dans bon nombre de situations d’éviter l’instauration d’un cercle vicieux où les craintes disproportionnées et les difficultés d’apprentissage entraînent des réactions ou des comportements inadaptés (par exemple, prise massive de médicaments, insomnies, etc.) qui ne conduisent qu’à aggraver la situation.

Dr Luc MICHEL
Médecin-psychiatre
Consultation psychothérapique
SAE- EPFL